Le Monde : « Nés de PMA, ils cherchent leur père »

logo_lemonde
le-monde-temoignages

Lien vers le reportage et les portraits

Seuls 10% des enfants nés de Procréation Médicalement Assistée (PMA) par don de sperme apprennent un jour la vérité. Et parmi eux certains veulent en savoir plus, connaître leurs origines, compléter leur histoire. En France, le Centre d’Étude et de Conservation des Œufs et du Sperme (CECOS), est protégé par la loi bioéthique qui promeut l’anonymat irréversible et universel des donneurs. Ces enfants devenus adultes se retrouvent confrontés au silence.

Leur seule arme : se regrouper dans l’association apolitique et non religieuse PMAnonyme qui tente de leur donner une voix. Fondée en 2004, celle-ci a pour objectif la levée, même partielle, de l’anonymat du donneur de gamète. Outre-Rhin, le procès de Sarah est un espoir pour eux. En 2013, elle est la première femme en Allemagne à avoir gagné le droit de connaître l’identité de son géniteur. Nous sommes allés à leur rencontre. Portraits de celles et ceux qui se lancent dans ce combat inégal.

Share Button