J’ai retrouvé une famille biologique avec un test ADN.

Je m’appelle Nelly. À 30 ans, j’ai appris que mon père n’était pas mon père biologique.

Suite à cette nouvelle, ma vie a pris un nouveau tournant : j’ai déclenché une maladie auto-immune rare et une dépression très grave.

Une fois la maladie surmontée et la dépression guérie en novembre 2018 dernier, grâce à une émission de télé, je réalise que je ne suis pas la seule à être née d’un don de sperme anonyme.

Je prends contact avec l’association PMAnonyme car je souhaite faire un test ADN mais par où commencer ?  comment l’acheter ?  combien de temps ?  combien ça coûte ? que peut-il m’apporter ?  Beaucoup de questions auxquelles l’association m’aide à répondre.

Les résultats du test tombent 2 jours après mon anniversaire, le 7 décembre 2018 et, comme cadeau pour mes 34 ans, je découvre mon père biologique grâce au test ADN. Il ne m’aura fallu qu’un mois pour le retrouver.

Nous échangeons par mail et par téléphone.

En avril 2019, enfin, je le rencontre. Je peux enfin me regarder dans un miroir : je sais d’où je viens à 100 %. 

Une chance pour moi de l’avoir retrouvé !!!

Il ne m’a pas transmis que de l’ADN : notre ressemblance physique est impressionnante, nous avons beaucoup de points en commun et un lien très fort s’est créé entre nous.

La chose la plus surprenante dans cette histoire, c’est que son père et son grand-père aussi étaient donneurs de sperme.

Je matche donc avec des tantes et oncles biologiques et des grand-tantes et oncles biologiques.

Chaque mois qui passe, notre « famille de graine » s’agrandit avec de nouveaux matchs.

Nous organisons des rencontres dans toute la France et l’Europe.

Que du bonheur pour l’avenir…