Isabelle 45 ans

Isabelle 45 ans

 

J’ai 3 enfants, trois fils. Les deux aînés sont issus d’une IAD, le 3ème… naturellement : la nature est parfois bizarre! Je n’ ai jamais caché leur histoire à mes enfants, malgré le refus de leur père, même au 3ième qui n’a pas été désiré par son père -hé oui- ce qui a engendré par la suite mon divorce.. Le fait d’être IAD ne les dérange absolument pas en soi, ça fait partie de leur parcours : les graines de papa n’étaient pas mûres, on a été en chercher dans un grand congélateur.. Par contre, si le second ne se pose pas de question, son père étant son père, le premier a depuis toujours voulu aller plus loin . Alors j ‘ai répondu comme je pouvais « ton donneur est un type formidable puisqu’il m’ a permis d être mère! Il a lui même des enfants, il aime forcément les enfants, il est généreux, il est sensible au malheur des autres… ». Mais quand il me demande comment il est physiquement, je cale !!! Ceci dit il me ressemble beaucoup… comme les deux autres mais voilà où en est mon fils Hugo. Il veut savoir. Pour pouvoir avancer dans sa vie, je crois qu ‘il en a besoin et je tente de trouver une solution, en vain pour le moment. Je pense qu’il faudrait avoir le choix. En fait, quelle que soit l’ origine génétique des enfants, ils ont besoin de réponses à leurs questions… et les secrets de famille sont bien ce qu’il y a de pire. Je veux juste que mes enfants aient le choix. Mais… je ne remercierai jamais assez les donneurs de ce qu’ils ont fait pour moi, car être mère, même seule, même en galère, est la plus merveilleuse des aventures! Il faut avant tout penser aux enfants, leur histoire leur appartient.

Share Button