Accès au origines : ils l’ont fait !

Deux de nos membres, Audrey et Arthur Kermalvezen, viennent de tenir une conférence de presse pour porter à la connaissance du public des informations majeures.

Audrey révèle avoir retrouvé une demi-sœur et un demi-frère biologiques (appelés « diblings » en anglais pour « donor siblings »). Fait troublant, ces personnes se côtoyaient auparavant sans connaître leurs liens biologiques.

Arthur dévoile, de son côté, avoir retrouvé son donneur. Ils sont aujourd’hui en contact et ce dernier, qui n’a aucun problème avec le fait d’avoir été trouvé, sachant pertinemment qu’il n’y a aucun mélange entre hérédité et filiation, accueille avec bienveillance ce contact.

L’association PMAnonyme salue le courage de ses deux membres qui, au prix d’une exposition publique de leur vie privée, viennent de démontrer de manière incontestable que nous assistons au bouleversement profond d’un système né il y a plus de quarante ans. Aujourd’hui, plus aucun doute n’est permis : l’accès aux origines est un fait, l’anonymat perpétuel des donneurs et donneuses de gamètes n’est plus garanti.

Audrey et Arthur Kermalvezen doivent leurs découvertes à la réalisation de tests génétiques dit « récréationnels » et à un travail de généalogie. Cette démarche est une démarche personnelle de leur part.

L’association ne peut que regretter que certaines personnes conçues par don de gamètes n’aient trouvé que ce moyen pour répondre à leurs aspirations profondes et légitimes : accéder à toutes leurs origines.

Il est urgent de reconnaître ce droit d’accès aux origines pour éviter ces situations en marge de la législation.

A quelques jours de l’ouverture officielle des États Généraux de la Bioéthique, l’association appelle les pouvoirs publics à se saisir au plus tôt de cette question et les invite même à la traiter en préalable aux débats et décisions vers une future législation.
Share Button