L’anonymisation des dossiers aux CECOS

C’est seulement à partir de 1994 que la pratique du don de gamètes a commencé à être réellement encadrée par la loi. Le professeur Pierre Jouannet qui a dirigé le CECOS du Kremlin-Bicêtre, a publié le texte « Procréer grâce à un don de sperme : accueillir et transmettre sans gêne » (https://revdh.revues.org/200) dans lequel, il explique que jusqu’en 1994, il rendait totalement anonyme les dossiers des donneurs de sperme.

Rendre volontairement anonyme le dossier médical du donneur est très lourd de conséquence pour les personnes issues d’un don et qui voudraient pouvoir obtenir des informations sur leurs origines. L’association PMAnonyme condamne fermement l’anonymisation totale des dossiers pratiquée jusqu’en 1994 par le CECOS du Kremlin-Bicêtre. Nous appelons de nos vœux les CECOS à respecter l’entière intégrité des dossiers de donneurs de gamètes qui sont sous leur responsabilité.

Notre association a écrit il y a plus d’un mois de cela à la présidente de la Fédération Française des CECOS afin de lui faire part de notre découverte des écrits du professeur Jouannet, et lui demander si d’autres centres CECOS pratiquaient la même anonymisation des dossiers des donneurs. A ce jour, aucune réponse ne nous est encore parvenue.

Grâce à une publication sur le site de l’Association Collectif BAMP, nous avons eu connaissance d’une initiative du CHU de Rouen permettant de poser des questions sur le don de gamètes. Nous en avons profité pour demander si jusqu’en 1994, d’autres CECOS pratiquaient l’anonymisation totale des dossiers. Le Pr Nathalie RIVES, responsable du centre d’Assistance Médicale à la Procréation CECOS du CHU de Rouen et présidente de la Fédération Française des CECOS et le Dr Pierre DI PIZIO, référent du don de gamètes au CHU de Rouen, ont répondu par l’affirmatif (https://www.chu-rouen.fr/avis-dexperts-don-gametes/).

Share Button