Rendez-vous avec Mme la députée Caroline Janvier

Mercredi 12 septembre, Pauline et Marion, ont rencontré Caroline Janvier, députée de la 2ème circonscription du Loiret, et son collaborateur Loïc Roger.
Un échange constructif sur la nécessité de changement vers un accès aux origines pour toutes les personnes issues d’un donneur de gamètes, vers une loi plus juste prenant en compte toutes les parties !
Nous remercions Caroline Janvier pour son écoute.

Rendez-vous avec Mme la députée Romeiro dias

Les membres de l’association pma ont été reçus le 12 septembre par Madame ROMEIRO DIAS, députée de la 3 ème circonscription de l’Essonne.

Cette juriste en droit de la bioéthique, a pu poser de nombreuses questions à Frédéric, donneur de sperme. Elle a admit la nécessité de changer la loi au vu de la législation européenne mais également des tests adn. En outre, nous avons pu débattre avec Madame Romeiro Dias des modalités concrètes d’un accès de l’accès aux origines à travers un organisme Ad-Hoc.

Rendez-vous avec Mme la député dubre-Chirat

Les membres de l’association pma ont été reçus le 12 septembre par Madame DUBRE-CHIRAT, députée de la 6 ème circonscription du Maine-et-Loire.
Cette ancien cadre de santé s’est montrée très intéressée par le sujet. Elle a réalisé la nécessité de changer la loi au vu des enjeux médicaux, sociétaux mais également de la monté des tests adn, qui ne permettent plus de garantir l’anonymat.
Mme Dubre-CHIRAT s’est dite favorable à l’accès aux origines pour les personnes nées par un don de gamète.

Rencontre avec le député Xavier Breton, président de la mission d’information sur la révision de la loi de bioéthique

Séverine et Clément ont rencontré lundi 10 septembre M Xavier Breton à sa permanence de Bourg en Bresse.
Au cours d’échanges cordiaux avec un député à l’écoute et investi depuis 2011 sur les questions de bioéthique, les objectifs étaient d’amener la parole d’enfants IAD à travers leurs histoires, de présenter l’association et ses buts, d’échanger sur les positions du député sur la question de l’accès aux origines pour les enfants nés par PMA.

Le débat a été très riche avec une connaissance fine du sujet par M. Breton.
Il est conscient qu’à l’heure actuelle, de nouvelles données ont fait évolution la question sur la PMA avec don. Sur les tests ADN, le député demande de la cohérence et de la prudence : « avec les tests ADN, la question des secrets autour du mode de conception va sauter”, mais « rien ne démontre que la transparence des tests ADN soit un progrès ». C’est notamment pour cela que l’association demande un encadrement rapide par la loi de l’accès aux origines.

Monsieur Breton a reconnu que les conséquences des techniques des PMA n’ont pas été mesurées au départ.

Encouragés par son souhait d’auditionner l’association, nous lui adressons nos remerciements pour cette entrevue.

 

 

Parcours d’un donneur de Gamètes

L’association vous invite chaleureusement à lire l’ouvrage de Jérôme Denebourg « Parcours d’un donneur de gamètes ».Plein d’humour et d’introspection, ce livre nous emmène dans le parcours singulier d’un homme qui fait le choix de devenir un donneur de gamètes. L’intérêt de ce livre réside, entre autre, dans l’aller-retour permanent entre ce que vit son auteur au long de sa démarche et les réflexions qui l’accompagnent.

La préface est écrite par Vincent Brès, président de l’association :

« …sans doute le plus beau texte sur ce sujet qu’il m’ait été donné de lire »

INVITATION – Table Ronde PMAnonyme

L’assocaition PMAnonyme organise une table ronde sur le thème :

La mise en œuvre de l’accès aux origines dans la loi – Les propositions de l’association PMAnonyme »

le 29 septembre 2018 de 14h à 18h
au sein de l’amphithéâtre de l’Espace éthique/AP-HP/Île-de-France
Hôpital Saint Louis – 1 Avenue Claude Vellefaux – 75010 Paris

Les propositions concrètes de l’association serviront de base à la discussion entre les intervenants : si l’accès aux origines est une notion d’éthique qui fait un consensus de plus en plus large, quels en sont les impacts dans la loi ? Comment organise-t-on concrètement ces propositions ? Quels problèmes soulèvent certaines contre-propositions comme le « double guichet » ? Comment s’inspirer de nos voisins qui ont déjà fait le pas dans leur législation ?

En présence de :
Valérie DEPADT, Maîtresse de conférences en droit privé et Conseillère de l’Espace éthique Ile-de-France
Emmanuel HIRSCH, Directeur de l’Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France, Professeur des universités, Faculté de médecine, Université Paris-Sud – Paris Saclay
Jean-François MBAYE, député LREM de la 2ème circonscription du Val-de-Marne, Vice-président de la mission d’information parlementaire pour la loi de bioéthique
Martine WONNER, députée LREM de la 4ème circonscription du Bas-Rhin, Psychiatre

Entrée libre et gratuite

Les propositions de l’association PMAnonyme

A l’approche de la révision de la loi de bioéthique, l’association contribue au débat et aux réflexions à travers ses propositions concrètes pour l’accès aux origines des personnes nées de don.

PROPOSITIONS PMAnonyme

 

Propositions en images

Auditions dans le cadre de la révision de la loi relative à la bioéthique

La mission d’information de l’Assemblée Nationale a commencé ses travaux. Les premières auditions ont commencé ce mercredi  septembre.

C’est l’occasion pour l’association de remarquer et de saluer l’intervention de Mme Anne-Marie Leroyer, Professeure de droit à la Sorbonne et co-auteure du livre Filiation, Origines, Parentalité, Odile Jacob.

Dans son intervention, remarquable de pédagogie et de clarté, Mme Leroyer évoque longuement la filiation dans le cadre de la PMAavec don entre autre et le rappelle :

« C’est la volonté qui fait la filiation dans la PMA en particulier avec don »

Les interventions et les questions précises des députés lors de cette audition montrent également la qualité de la réflexion menée par la mission d’information. A travers les questions de M. le député Jean-François MBaye (voir à 1h59) nous notons avec enthousiasme que le sujet n’est plus s’il faut ou non consacrer le droit aux origines mais bien de comment il faut l’encadrer.