Le Monde et le Figaro : articles sur les tests ADN

L’association fait les gros titres de la presse nationale quotidienne et nous nous en réjouissons. Il est important de faire comprendre au grand public que le système injuste de l’anonymat absolu et irréversible du donneur est aussi anachronique. Dans un monde où les tests ADN se démocratisent et voient leur utilisation croitre de manière exponentielle, les faits sont là, implacables : l’anonymat des donneurs n’est plus garanti.

C’est ce que montre à travers l’article de Gaëlle Dupont dans le Monde, les histoires des membres de l’association qui ont trouvé leurs donneurs ou des demis frères et sœurs génétiques. le Monde fait le point sur nos récentes découvertes et nos pistes :
« A ce jour, une vingtaine de membre de l’association ont fait les tests. Quatre ont retrouvé leur donneur, et trois, leur demis-frères ou sœurs. Une douzaine d’autres cherchent activement car ils ont de bonne chance de trouver »
Lien : https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/08/16/des-enfants-nes-par-don-de-gametes-percent-le-secret-de-leurs-origines_5342871_3224.html

Dans l’article d’Agnès Leclair du Figaro, ce sont plus les témoignages des membres de l’association qui sont mis en avant et reprend à travers les mots de Vincent Brès l’urgence qu’il y a pour la France à légiférer en faveur du droit d’accès aux origines :
« Ces recherches menées grâce à des tests ADN c’est un derniers recours. Cela se fait de manière anarchique. Personne n’est là pour nous accompagner, pour nous soutenir psychologiquement. Nous militons avant tout pour un accès aux origines, de manière encadrés. »
Lien : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/08/16/01016-20180816ARTFIG00211-comment-des-personnes-nees-de-pma-ont-reussi-a-retrouver-leur-geniteur.php

Rencontre au CECOS de Rennes

Jeudi 16 août, Nina et Frédéric ont été reçus par le professeur Célia Ravel, responsable du CECOS de Rennes. Cette rencontre a été mutuellement enrichissante.

Du 12 au 14 septembre se tiendront les 23èmes journées de la fédération française d’étude de la reproduction (voir le programme). Le professeur Célia Ravel et le professeur Nathalie Rives (responsable du CECOS de Rouen et présidente des CECOS) y feront une présentation dont le titre est « Maintenir l’anonymat des donneurs de gamètes : pour ou contre ? »

Dans une précédente publication (http://pmanonyme.asso.fr/?p=4840), nous vous indiquions que plusieurs CECOS avaient accepté de recevoir de la documentation sur notre association. La rencontre au CECOS de Rennes nous a permis de constater que cette documentation était proposée dans la salle d’attente. Nous remercions vivement le CECOS de Rennes, ainsi que tous les autres CECOS qui acceptent de proposer la documentation de notre association.

Rencontre avec le député M. Jean François Mbaye

Un grand merci à Monsieur Jean François Mbaye, député du Val-de-Marne, pour nous avoir reçus et avoir écouté attentivement nos arguments.
« La connaissance de ses origines est un élément indispensable à la construction personnelle. » J.F. Mbaye

Rencontre avec le député M. Sylvain Mailliard

L’association PMAnonyme a été reçue le 1er août par M. Sylvain Mailliard, député de la 1ère circonscription de Paris.
Ce dernier s’est montré favorable à la reconnaissance du droit pour toute personne conçue par don de gamètes d’accéder à ses origines biologiques, évolution devenue impérieuse dans la mesure où tous les donneurs peuvent être retrouvés d’un instant à l’autre à l’aide d’un test ADN, sans qu’ils aient eux-mêmes réalisé un test.

Témoignage de Cécile

Cécile, conçue au CECOS de Nancy il y a 35 ans de cela, nous offre un beau témoignage.
A consulter ici : http://pmanonyme.asso.fr/?p=5255

L’association ne prône pas l’utilisation des tests ADN et déplore que l’accès aux origines se fasse par cette voie et non par la loi mais ne peut que constater leur emploi massif par les personnes conçues par don.

Huffington Post : Pourquoi il faut donner le droit aux personnes conçues par dons de gamètes d’avoir accès à leurs origines

Lien de l’article : https://www.huffingtonpost.fr/valarie-depadt/pourquoi-il-faut-donner-le-droit-aux-personnes-concues-par-dons-de-gametes-davoir-acces-a-leurs-origines_a_23493108/

Continue reading

Reportage M6 – Généalogie génétique : le test ADN pour retrouver ses origines

Les tests Adn permettent à tous de retrouver ses origines biologiques de manière fiable et en toute légalité pour moins de 100 euros. L’anonymat des donneurs de gamètes n’existe plus. La PMA doit s’adapter à cette évolution technologique si elle veut perdurer. La reconnaissance du droit d’accéder à ses origines pour toute personne conçue par don n’est plus une option, c’est une nécessité.